KendogiKendo gi : veste de coton surpiqué assez épaisse qui arrive généralement à mi-cuisse. Elle couvre les bras et le tiers supérieur des avant-bras.
La coupe de la veste est adaptée aux caractéristiques de l’armure qui lui est superposée (manches courtes pour ne pas gêner le positionnement des KOTE).
Elle se croise devant et se ferme par l’intermédiaire de deux cordons. Le système de cordons permet de bien fermer la partie supérieure et antérieure, ce qui apporte un supplément de protection contre la technique Nodo-Tsuki (pique à la gorge).
Le Kendo gi présente généralement des zones de surpiqûre, qui, outre l’effet décoratif, permettent au vêtement d’absorber la sueur, et de sécher plus vite.

 

 

hakamaHakama : vêtement traditionnel japonais, c’est un pantalon large, plissé (2 plis à gauche, 3 à droite) généralement en pur coton pour ceux de grande qualité, en matières synthétiques ou d’un mélange coton-synthétiques.
Un Hakama en pur coton donne une allure particulièrement élégante et esthétique, mais a l’inconvénient d’être assez cher et d’exiger un entretien soigné (en particulier un pliage rigoureux systématique après chaque entraînement!!)
Un Hakama en tergal a l’avantage de coûter beaucoup moins cher et de se contenter d’un entretien plus sommaire (ce qui ne signifie pas qu’on peut le laisser « en boule » au fond du sac !!).

Il est issu des pantalons de cavaliers japonais.

 

bokkenBokken : (Bô = bâton, Ken = épée), ou le Bokuto (Boku = bois, Tô = épée) est né au début du quatorzième siècle. Après qu’au Japon de plus en plus d’écoles se soient formées, il apparu évident qu’il fallait trouver des méthodes d’entrainement sans sabres tranchants. Après un combat d’entrainement perdu il ne restait que peu d’élèves en état de corriger leurs erreurs.

Ainsi le sabre de bois apparu rapidement de l’ombre du sabre de métal, il se révéla être une arme à part entière. Des escrimeurs célèbres tel que le célèbre samouraï Musashi Miyamoto lui confièrent leur vie. Il a remporté son fameux duel contre Kojiro Sasaki avec un bokken improvisé en taillant une rame de la barque qu’il emmena sur le lieu du duel.

 

shinaiShinai : formé par 4 lamelles de bambou maintenues par une gaine de cuir, ce sabre permet de porter des frappes réelles sans danger, moyennant une armure (bogu).

 

 

 

 

armure-kendo-coreeneArmure : constituée du plusieurs pièces, elle permet au Kenshi (pratiquant) de se protéger des coups pendant les combats. Elle est constituée d’un Men (casque), de Kote (gants), d’un (plastron), d’un Tare (tablier court).